Armis

Pour ne plus chercher l’aiguille dans la botte de foin

La généralisation des objets connectés – des imprimantes réseau aux caméras de sécurité en passant par les assistants personnels, les multiples robots, et même les éclairages intelligents – entraîne une augmentation proportionnelle du nombre potentiel de failles de sécurité. Or, il est quasi impossible pour une entreprise de conserver en permanence un inventaire complet et à jour des dizaines, si pas des centaines ou des milliers, de ces équipements hétérogènes, qui viennent s’ajouter aux appareils mobiles (téléphones, tablettes, laptops) et aux infrastructures fixes qui englobent aussi bien les serveurs que les ordinateurs personnels et les équipements réseaux.

Pour répondre à ce besoin critique en matière de sécurité de pouvoir faire un inventaire puis monitorer en temps réel tous les actifs (vraiment « tous » les actifs) de l’entreprise, NETsatori utilise la plateforme Armis, saluée par de nombreux prix en cybersécurité.

L’idée de génie des fondateurs d’Armis a été d’inventer une solution qui ne requiert l’installation d’aucun agent, physique ou logiciel, dans le réseau pour pouvoir y déceler tous les systèmes qui y sont raccordés, en faire une cartographie détaillée, puis les surveiller en permanence afin de détecter toute activité suspecte. Fini donc les installations complexes, les scans de réseaux aussi lourds que peu efficaces, ou l’analyse de logs si peu fiable. Avec Armis, il n’y a plus d’aiguille perdue dans une botte de foin. Tout est identifié, classé, et surveillé, dans une approche passive, non intrusive.

Mais Armis va au-delà de la classification et de la surveillance en prenant automatiquement, si désiré, des mesures pour protéger les actifs numériques de l’entreprise en cas de détection d’une menace imminente.

Armis ne remplace pas les systèmes de sécurité qui font de l’analyse béhaviorale des usagers. Armis les complète en se concentrant non sur l’humain, mais sur l’objet en partant du principe qu’aucun d’eux n’est à écarter des sources potentielles de risques. La plateforme étudie donc le fonctionnement des objets, quels qu’ils soient, pour vérifier si ce qu’ils font correspond à un comportement « normal ». Et si ce n’est pas le cas, réagir instantanément en déconnectant l’objet ou en le mettant en quarantaine, le temps qu’un analyste prévenu par Armis ait le temps d’analyser l’incident.

NETsatori travaille main dans la main avec l’équipe d’Armis pour déployer cette solution phare en matière de cybersécurité dans quatre grands secteurs : les entreprises de service; les organisations dans le secteur de la santé; les entreprises manufacturières; les commerces de détail. Contactez-nous pour discuter de la meilleure manière d’avoir un inventaire de tout ce qui est connecté à votre réseau et de la meilleure manière de le surveiller.

Partager: